Spécial Nina Simone

Nina Simone, de son vrai nom, Eunice Waymon, est née en Caroline du Nord en 1933 dans une famille descendante d'esclave.

À 3 ans elle fait ses premières gammes derrière un piano. Alors qu'elle joue des cantiques d'église, un rêve se forme dans son esprit devenir la première concertiste classique noire.

À 10 ans le racisme la frappe pour la première fois. Alors qu'elle s'apprête à donner un récital dans son église un couple de blancs demande à ses parents de leur céder leur place au premier rang. Ses parents acceptent mais elle refuse de commencer à jouer s'ils ne reprennent pas leur place.

À 18 ans, elle n'est pas admise au Curtis Institute de Philadelphie, l'un des meilleurs conservatoires de musique du pays.

Nina Simone dit :

Ils m'ont refusé une bourse d'études et ils ne m'ont pas donné la possibilité de commencer une carrière de pianiste classique noire. Ils m'ont refusé une bourse d'études parce que j'étais noire.

À 21 ans, elle est engagée comme pianiste dans un restaurant d'Atlantic City et sous la pression du patron, elle se met aussi à chanter.

Elle se choisit un pseudonyme pour que sa mère ne découvre pas ses activités.

À 30 ans elle s'engage dans la lutte pour les droits civiques et se lie d'amitié avec Malcom X et Martin Luther King. Deux ans plus tard, elle participe aux marches de Selma à Montgomery dans l'Alabama, point culminant de la lutte pour le droit de vote des Africains-Américains.

Ses chansons se teintent de ses engagements politiques et certaines d'entre elles seront interdites à la radio car jugées trop provocantes.

À 41 ans « écoeuré » par son pays elle quitte les États-Unis pour s'installer au Libéria puis en Europe.

À 70 ans elle décède en France des suites d'un cancer.

En 2018 elle fera son entrée au Rock and Roll Hall of Fame.

Elle s'appelle Nina Simone et elle est inoubliable.

Maxime