Saint-Valentin

Pourquoi faut il éviter les roses rouges ?

Par souci écologique, il faudra inévitablement renoncer à certaines traditions. Un exemple d’actualité : les roses rouges de la Saint-Valentin. À priori, on ne voit pas bien en quoi ce joli symbole d’amour peut nuire à notre planète… mais c’est mal connaître le business de ces fleurs à épines.

Acheter une rose rouge en février, c’est comme acheter une tomate en plein hiver : ce n’est pas la saison et, d’un point de vue écologique, c’est un non sens total. Voilà je vous propose de nous tourner vers d’autres fleurs :

Les anémones, les tulipes, les renoncules, le giroflée, le muflier, les oeillets, les camélias, le mimosa...

Déclarer son amour à l’aide d’un cadeau qui compromet notre avenir ? D’un point de vue symbolique, on a vu mieux. Pour la Saint-Valentin, mieux vaut opter pour des fleurs locales et de saison, voire pour des plantes capables de tenir des années.

Zoé