Réseau des réseaux

C'est d'ailleurs l'origine de son nom : "inter", pour interconnecté, et net, qui signifie "réseau" en anglais. Internet n'est donc rien d'autre qu'un immense réseau qui en relie de plus petits...

À votre domicile

Eh oui ! À la maison, tous les appareils connectés forment déjà un réseau dit "local". Vous avez donc un vrai petit bout d'Internet à domicile ! Son point central est votre box. Grâce à elle, les ordinateurs, tablettes, télévisions et leurs enceintes peuvent échanger des données les uns avec les autres. Mais cette box agit surtout comme une "passerelle" entre votre réseau local et quantité d'autres réseaux sur la planète. En reliant tous ces réseaux les uns aux autres, Internet, le réseau des réseaux, permet à des machines disséminées dans le monde de communiquer.

Autour du FAI

Porté par des ondes wi-fi, vous avez été aspiré par votre box, et vous l'avez traversée. Vous voilà cheminant dans des tubes de verre - que vous soupçonnez être des fibres optiques - jusqu'à un premier maillon essentiel : votre fournisseur d'accès Internet. Le FAI pour les intimes. C'est lui qui, par l'intermédiaire de votre box, vous connecte vraiment au reste du monde.

Les fibres optiques : Ce sont des fils en verre ou plastique très fins, qui conduisent très bien la lumière. Elles peuvent transmettre, quasiment sans perte, un grand nombre de données très vite et à très grande distance.

Dans le grand bain mondial

Vous découvrez que, grâce à de grosses liaisons par fibres optiques - des voies rapides capables de transporter de grandes quantités de données - votre FAI est lui-même connecté à d'autres opérateurs Internet : des FAI concurrents, bien sûr, mais aussi des fournisseurs de contenus (comme Google ou YouTube) et des opérateurs de transit. Ces derniers sont reliés par des liaisons plus importantes encore : baptisées "backbones" ou "dorsales" internet, elles prennent carrément des allures d'autoroutes ! Vous découvrez qu'elles se déploient à l'échelle du pays puis du continent. Ici où là, des liaisons convergent même vers des "points d'échange internet", des carrefours maousses qui interconnectent plusieurs grands réseaux. Quant à relier les continents, s'étirant sur plusieurs milliers de kilomètres, c'est le rôle d'énorme câbles sous-marins reposant au fond des mers et des océans.

Comment les ondes portent les données

Sur Internet, les données empruntent des routes de toutes tailles, mais aussi de nature très différente. Parfois un câble de cuivre, parfois des fibres optiques. D'autres fois encore, elles prennent la voie des airs, sous la forme d'ondes émises par vos appareils ou des antennes relais. Pourtant malgré ces supports différents, sur Internet les données voyages toujours de la même façon : d'abord transformées en longues séquences de 0 et de 1, elles sont ensuite portées par... des ondes. Eh oui, la lumière que l'on envoie dans les fibres optiques et le courant qui circule dans les câbles de cuivre sont aussi des ondes, c'est à dire des sortes de vagues d'énergie.

Comment case-t-on des infos dans une onde ?

On part d'une onde bien propre et régulière, appelée la "porteuse". Pour y "injecter" les données (longue suite de 0 et de 1), on va "moduler" l'onde, c'est à dire triturer la forme des creux et des bosses.

Telle bosse devient un peu plus élevée, telle autre un peu plus resserrée en fonction des 0 et des 1 qu'elle porte. L'onde modulée est transmise par câble ou dans les airs. À l'arrivée, elle est captée par un récepteur qui reconnaît la trituration subie par l'onde initiale, et sait donc quelle série de 0 et de 1 elle a portée.

 

Mathilde