Pourquoi est-ce que j'écris sur un clavier Azerty ?

Pourquoi est ce qu'on écrit sur un clavier azerty et pas un clavier zorglub ?

Pour comprendre pourquoi les touches se sont retrouvées comme cela il faut s'intéresser au clavier qwerty. Et pour comprendre le clavier qwerty, il faut remonter à l'époque des premières machines à écrire.

Au départ il y avait la boule à écrire de Rasmus Malling-Hansen un danois. Et puis fin 19ième, un américain Christopher Latham Sholes invente la machine à écrire moderne et son clavier ressemble à un clavier qwerty. Elle n'a pas de 1, on tapait le i, que l on a mis proche du 8 car au 19ième siècle on tapait souvent l'année qui commençait par 18.. .

Sholes n'a pas laissé d'explications sur le pourquoi de cette disposition. Une hypothèse serait que sa machine quand on tape trop vite a les tiges mécaniques qui s'emmêlent. Il aurait donc essayé de placer les touches que l'on tape souvent le plus eloignées possible entre elles. Pour ne pas taper trop vite et empêcher que la machine coince.

Le chercheur japonais Koichi Yasuoka a une autre explication. D'après lui, il se serait inspiré du Morse pour la disposition des touches. Le clavier qwerty est né aux Etats Unis où à l'époque le télégraphe et l'alphabet morse était le principal moyen de communication.

L'alphabet morse américain utilise un code où certaines combinaisons de caractère se ressemblaient beaucoup. Par exemple le Z faisait . . .  . et la combinaison du S et du E (SE) faisait également . . .  . du coup la seule façon pour le télégraphiste de savoir si c'était un Z ou SE était d'attendre la fin du mot. Il était donc logique de placer le Z, le S et le E tous proches les uns des autres sur le clavier. Comme çà quand le télégraphiste entendait cette combinaison il pouvait pré-positionner sa main sur les trois touches possibles et taper immédiatement la bonne sur la machine à écrire une fois le mot terminé sans avoir à déplacer sa main sur le clavier.
Pareil pour C . . . et S . .  .

Enfin, la rangée du milieu respecte l'ordre alphabétique sans les voyelles.

Pourquoi est ce qu'on n'invente pas un meilleur clavier ?

Certaines personnes l'ont déjà fait. August Dvorak, un américain a conçu un clavier anglais censé être parfait. C'est à dire optimisé pour taper le plus vite possible. Les touches les plus utilisées sont sur la rangée du milieu. Les mains gauche et droite alternent d'avantage et au bout du compte les doigts parcourent moins de distance.

Pour démontrer que c'est vrai un programmeur americain Patrick Gillepsie a développé un outil pour calculer la distance parcourue par les doigts des gens sur les claviers (l'application). Par exemple pour recopier l'integralité des mémoires de Bill Clinton, vos doigts doivent parcourir 73 894 mètres sur un qwerty et 44 595 sur un dvorak.

Le problème est que le dvorak est arrivé alors que le qwerty était installé et utilisé depuis des décennies et des générations entières de dactylos s'y étaient habituées.

Les Turks ont fait l'effort et ont créé leur propre clavier, le clavier F, optimisé pour eux. Ce qui explique pourquoi ils sont très forts au championnat de frappe au clavier. Le record absolu est détenu par une tchèque Hélèna Zaviacicova avec 955 caractères par minute pendant une demi heure.

Aujourd'hui on écrit de plus en plus sur les claviers de téléphone, non plus avec tous les doigts mais avec seulement les pouces. Donc des chercheurs ont développé le clavier kalq pour taper très vite avec seulement les pouces. Il est coupé en deux avec deux barres d'espaces de chaque côté.

Et donc pourquoi je tape sur un clavier azerty ?

Le clavier azerty est arrivé en Europe au 20ième siècle, il est pompé sur le qwerty, il intervertit juste le Q et le A, le W et le Z mais à part çà rien... Le clavier azerty reste donc un mystère..

Mathilde