Paris sous les bombes

Hommage aux victimes de Paris, 2 ans..

Les attentats du 13 novembre 2015 ont marqué Paris pour toujours. Rarement la capitale française n’avait connu une telle violence en ses murs. Des murs qui, eux non plus, n’ont pas oublié : les graffeurs parisiens les recouvraient de message de paix, d’amour et de solidarité.

« Fluctuat nec mergitur »: « Il est battu par les flots, mais ne sombre pas ». Où le « Il » évoque un bateau.

Ces œuvres sont autant de bras d’honneur à la haine.

paris18.pngparis17.pngparis15.pngparis16.pngparis14.pngparis13.pngparis12.pngparis11.pngparis10.pngparis8.pngparis7.pngparis9.pngparis6.pngparis5.pngparis3.pngparis4.pngparis1.png

Ces dessins sont autant de preuves que Paris ne se mettra jamais à genoux. Espérons que personne ne les effacera. Il ne faut pas oublier.

Jean-Pierre