Péter, c'est comme fumer

Mais au moins, çà ne tue pas.

Comparons le tabagisme social… au pet social.

Pas de doute : fumer par habitude quand on est entre amis pour bavarder, draguer ou se donner une prestance, ça n’a pas plus de sens que de lâcher une grosse caisse en public.

Ne restait plus qu’à illustrer ce propos :

\_o<~~ C'est vrai que je pète... Mais je ne me considère pas comme une péteuse. Je suis une péteuse sociale !

Je le fais seulement avec mes amis qui pètent. On discute, on boit... On danse... On passe juste du bon temps ensemble... à péter.

Parfois je me sers du pet comme excuse pour draguer.

\_o<~~ Tu veux venir péter dehors ? On discute. On pète.

Ce n'est pas parce que je pète de temps en temps dans les fêtes ... que je suis une péteuse.

 

FUMER SOCIALEMENT EST AUSSI RIDICULE QUE PÉTER SOCIALEMENT

FUMER SOCIALEMENT C'EST FUMER.

 

Et encore, on pourrait aller plus loin en évoquant, là aussi, les ravages du tabagisme passif…

Zoé