Océans propres

Selon les dernières études scientifiques, il y aurait plus de 270 milles tonnes de déchets plastiques qui flottent à la surface des océans. Quand ils ne défigurent pas le littoral les déchets plastiques sont regroupés en immense plaque flottante entrainée dans des gigantesques tourbillons formés d'un ensemble de courants marins appelés Gyre océanique. Il existe 5 principaux Gyres qui se trouvent dans l'Atlantique nord, le Pacifique nord, Atlantique sud, Pacifique sud et Océan Indien.

On parle de 8ième continent. Il est issu directement de nos poubelles 260 millions de tonnes de plastiques sont produites chaque année, 80% sont recyclés, le reste se trouve dans l'océan. Les trois-quarts de la pollution marine sont issus des activités terrestres et 100% des déchets sont d'origine humaine.

Le "top ten" des déchets des plages : 34% filtres de cigarette ; 14% Sacs en plastique ; 9% Emballage pour la nourriture ; 9% Capsules de bouteille ; 7% Bouteilles en plastique ; 6% Sacs en papier ; 6% pailles en plastique ; 5% bouteilles en verre ; 5% vaisselle de pique-nique ; 4% canettes ; mais globalement 75% des déchets sont en plastique.

Il faut savoir que jeter un déchet à des centaines de kms des côtes, c'est comme le jeter en pleine mer.

Une fois en mer avec le rayonnement solaire et l'érosion due au sel, les déchets flottants se fragmentent jusqu'à devenir une soupe de micro-plastique composée de 100 milles 250 milliards de particules soit un dizième du poids total des déchets océaniques. Dans certaines zones il y a 6 fois plus de micro-plastiques que de micro-plancton, dommage pour les baleines.

On estime qu'il tue chaque année 100 milles mammifères marins et 1million d'oiseaux, tous le consomme incapable de le différencier de leur nourriture ordinaire, la tortue confond les méduses et les sacs plastiques de supermarché. 9 oiseaux marins sur 10 ont du plastique dans leur appareil digestif, c'est effrayant. 7 millions de tonnes de déchets auraient déjà coulés au fond de l'océan, ils perturbent les écosystèmes.

Le nettoyage des plages par des gros bulldozers en période estivale n'est pas un moyen efficace pour nettoyer la mer. Une plage propre n'est pas forcément une plage vivante. Il faudrait nettoyer les plages de façon sélective.

La vrai solution réside dans nos habitudes de consommation :

  • limitons nos déchets,
  • réduisont nos besoins en plastique,
  • supprimons le suremballage,
  • recyclons un maximum,
  • Remplaçons le plastique par des matériaux biodégradable.

Il est déjà trop tard pour s'indigner ! Sachant que le plastique est facilement recyclabe nous devons mieux le contrôler. 

Jean-Pierre