Ne rien faire ?

Une activité vitale

Ne rien faire est souvent mal vu. Pourtant, c’est indispensable à notre survie ! Ce ne sont pas des paresseux qui l’affirment, ce sont les scientifiques ! Si l’on veut vivre longtemps (et heureux), il faut parfois flemmarder un maximum. Une information vitale à ne pas prendre à la légère !

Quand nous ne faisons rien, notre cerveau se met en mode « par défaut » : il fait le tri entre toutes les informations dont il dispose. Et ça, c’est absolument nécessaire. Un moment ou l'on voyage dans nos pensées. Sans mode par défaut impossible de construire solidement notre mémoire. On se tourne vers nos pensées, on se tourne vers des informations récentes auxquelles on a été confronté et notre cerveau va permettre de faire en quelque sorte une synthèse entre ces informations nouvelles ou relativement nouvelles et des informations plus anciennes donc c'est le temps indispensable à la création de notre autobiographie. Si on n a pas ces moments, et bien il va manquer des pages à notre autobiographie en quelque sorte et surtout il va lui manquer une cohérence d'ensemble.

Sauf qu on est stimulé en permanence par notre téléphone et bien si vous êtes hyper stimulés vous allez peu mettre en route ce réseau de votre mode par défaut et il faut tenter si c'est possible de le protéger en débranchant tout.

Si vous rêvez derrière votre bureau ou que vous restez vautré dans votre canapé, c’est que vous êtes tout simplement en « mode survie » !

Bref, une nouvelle de premier ordre à faire tourner au plus vite !

Tante Louise