Les sables mouvants

Peut-on se faire engloutir ?

Eh non !

Spielberg a un peu exagéré en faisant quasiment disparaître Indiana Jones dans les sables mouvants. Car s'il est vrai que l'on s'y enfonce, on ne peut sombrer complètement.

Le pouvoir maléfique des sables mouvants repose sur un mélange, à première vue solide, entre de l'argile, du sable et de l'eau. Or dès qu'un promeneur vient y mettre les pieds : patatras ! Les liaisons entre les particules d'argile se cassent, le sable qui n'est plus retenu tombe au fond de l'eau vient le remplacer. 

La mixture devient alors liquide, gluante... et le malheureux s'y enfonce. Jusqu'à un certain point, seulement, car les sables mouvants sont deux fois plus denses que le corps humain.

Corps humain densité 1Gr/Cm3, Eau Sable Argile 2Gr/Cm3.

Et la poussée d'Archimède (vous savez tout corps plongé dans un liquide reçoit de sa part un poussée verticale dirigée vers le haut) est suffisante pour maintenir la tête et les épaules hors de cette boue perfide. Reste qu'une fois piégé jusqu'à la taille, difficile de s'en extraire.

Le secret ?

Rester calme et exécuter de légers mouvements circulaires aves ses membres pour que le mélange autour se liquéfie (il faut introduire de l'eau entre le sable et le corps), ce qui permet de s'en extirper peu à peu.

Jules