Les pires charcuteries pour la ligne

Même si vous savez que les charcuteries ont mauvaise réputation concernant leur apport en calories, qu’elles sont peu recommandables pour la ligne, vous ne pouvez résister à la tentation. Cap sur celles qui risquent d’alourdir grandement votre apport calorique total !

En haut de l’affiche : le salami

Ses grandes tranches fines et rondes assaisonnées d’un mélange d’épices et de fines herbes sont fortement appréciées à l’apéritif ou pour les pauses sandwiches mais elles sont fortement caloriques également

Le salami n’est donc pas votre allié minceur. Loin de là ! En effet, il détient la palme la palme au rayons des charcuteries les plus caloriques, en affichant allègrement 480 à 580 Cal/100 g et quelques 45 % de lipides. C’est l’explosion au compteur !

Il mérite sa place occasionnellement étant donné sa teneur en protéines (18 %) mais point trop n’en faut ! Certaines variétés élaboréestraditionnellement contiennent moins de lipides et plus de protéines. Si vous faites partie des gourmets exigeants, privilégiez la qualité !

Le chorizo ennemi de l’apéro ?

On aime partager cette spécialité hispanique au goût épicé entre le feu et la douceur,  à l’apéritif en tranches ou en dés, très apprécié aussi en version tapas. Côté calories, il vous offre quelques 477 Cal/100 g avec une forte teneur en lipides (42 %) donc il mérite bien sa réputation d’être riche en graisses. Le plaisir doit être alors occasionnel !

Une petite astuce au premier coup d’oeil : plus la quantité de viande est importante, plus le produit respire la qualité.

Mais tout n’est pas négatif dans le chorizo car il détient une teneur en protéines très intéressante (21%), des vitamines du groupe B… 

Les rillettes : un record de graisses

En effet avec ses quelques 40 % de lipides, les rillettes affichent une densité calorique élevée (430 Cal/100 g environ). Sachez que si vous en consommez 100 g, et on y arrive facilement, vous consommez pratiquement la moitié de votre ration lipidique de la journée !

Même si elles contiennent un peu plus d’acides gras insaturés que d’acides gras saturés et qu’elles détiennent une bonne teneur en protéines (15 % en moyenne) ce n’est pas une raison pour vous lâcher sans restriction.

Aussi, pensez à retirer la couche de graisse blanche pour limiter l’apport de graisses saturées néfastes pour votre santé cardio-vasculaire. Elle est visible, vous ne pouvez pas la rater !

Le saucisson sec avec modération

Non dénué de vertus nutritionnelles comme une excellente teneur en protéines (26 %), il n’en reste pas moins qu’il est un réservoir de lipides (34 à 35 %). Tout comme les rillettes, il est plus riche en bonnes graisses qu’en mauvaises graisses.

Il vous est souvent présenté en tranches fines sur un plateau (pesant entre 5 à 10 g) donc ne l’évitez pas mais limitez simplement la quantité de tranches à 4 voire 5 tranches. Ce plaisir en tranches représente un apport calorique de 165 à 205 Cal !

Tante Louise