Les grues sont de retour !

Ces oiseaux mesurant environ un mètre de haut et deux mètres d’envergure, retournent vers l’Europe du Nord. 

En France, le couloir principal de migration se situe sur un axe Bayonne - Quincy - Verdun. La grue a besoin de grandes étendues pour leurs escales et les principaux sites fréquentés sont le lac du Der en Champagne Ardenne et la Lorraine avec les departements de la Meuse, Meurthe-et-Moselle et Moselle. Il faut dire que les groupes comptent des milliers d'individus.

Elles aiment passer l'hiver près de grand lac en France et en Espagne. En plus de leur cri puissant, un "Krooh" et un "grou grou" on dit que la grue trompette ou glapit. Elles sont repérables par le grand nombre et leur vol en V. Comme au cyclisme, le premier mène le groupe et prend tous les courants d’air, les autres s’économisent. Quand il est fatigué, un autre prend le relais, c'est pour garder de l'énergie !

Les oiseaux migrateurs sont contraints d’aller chercher leur nourriture ailleurs en hiver et avec l’intervention de l’homme et le changement climatique, leurs habitats se réduisent. Ils font peu d’escales durant la migration pour arriver le plus vite possible et ne pas perdre trop d’énergie.

La grue bénéficie d'une protection totale sur le territoire français depuis 1976.

Jean-Pierre