Les grands nombres font la loi

L'humanité entière ne représente que 1 / 4000e de toute la masse des êtres vivantes sur notre planète, qui est elle-même encore 4 milliards de fois plus massive. Cet énorme caillou sur lequel nous vivons, il faudrait en aligner 5 milliards de copies pour couvrir la distance qui sépare notre étoile, le Soleil, de ses plus proches voisines. Ensemble, ces étoiles occupent un espace encore 100 000 fois plus grand : c'est notre galaxie.

Et des galaxies comme celle-là, il y en a des dizaines de milliards réparties dans un volume des milliards de milliards de fois plus grand : l'Univers observable.

Mais bon sang, pourquoi sommes-nous si petits ? Pourquoi faut-il que tout, dans le cosmos, soit beaucoup plus gros que nous ?

Pour le comprendre, il faut jeter un coup d'oeil à la façon dont fonctionne le hasard. Pour çà, le mieux c'est de jouer à pile ou face. Vous découvrirez que, s'il est très difficile de prévoir le résultat d'un pari lorsque vous lancez votre pièce un petit nombre de fois (mettons moins d'une dizaine), il est presque impossible de se tromper quand le nombre de lancers devient très grand.

C'est ce  que les mathématiciens appellent la "loi des grands nombres" : pour 1000 lancers, vous pouvez mettre votre main au feu de la proportion de "piles" et de "faces" sera très, très proche de 50/50 !

Conclusion : si vous voulez un univers qui se comporte de façon prévisible même s'il est constitué d'éléments qui s'agitent complètement au petit bonheur, il y a intérêt à ce que les éléments en question soient très nombreux... ce qui est un début d'explication au fait que notre univers soit si grand.

Le mathématicien britannique Littlewood a dit :

Si vous observez 1 million d'événements par mois et qu'un miracle est un évènement qui n'a aucune chance sur 1 million de se produire, alors vous pouvez vous attendre à voir un miracle chaque mois.

Logique, non ?

Par exemple, en jouant à pile ou face, vous n'avez qu'une chance sur 1 million d'obtenir "pile" 20 fois d'affilée. Mais un tel résultat "miraculeux" a 97,8% de chances d'arriver à quelqu'un si toute la population d'une ville comme Paris joue en même temps que vous !

Conclusion :

C'est donc que les grands nombres ont non seulement le pouvoir de rendre le hasard prévisible, mais aussi celui de rendre les miracles quasi obligatoires !

C'est comme le Loto : même si vous avez très peu de chances de gagner, il suffit qu'il y ait un grand nombre de joueurs pour être certain que quelqu'un va gagner.

\_o<~~ Pensez aux grands tournois de poker à Las Vegas, d'ailleurs ils sont organisés par un Français :D

Finalement, le fait qu'il faille un univers très grand (et très vieux) pour qu'en quelques endroits il se passe des trucs intéressants (comme l'apparition de la vie) suggère fortement lesdits trucs interessants sont... le fruit du hasard !

Noémi