Le vin est né en Géorgie

Les origines

Des escarpements géorgiens, la vigne est partie vers la Mésopotamie, cette immense vallée des eaux où elle s’est épanouie. La vigne croît avec le blé, qui sert aussi bien à nourrir les hommes qu’à les abreuver avec sa boisson fermentée. Si la Perse n’avait pas succombé à l’islam, on pourrait encore y boire du vin. Du fleuve Euphrate, la vigne migre vers les rives de la Méditerranée, puis la Grèce, où elle rencontre le dieu Dionysos. Puis Rome et Bacchus, puis la Gaule et enfin la France. La vigne y est bien, elle s’enracine et donne les nectars délicieux qui nous réjouissent.

La Géorgie demeure un pays de légendes

Staline en est son fils terrible. Sur le mont Ararat s'est échouée l'arche de Noé, qui but du vin jusqu’à l’ivresse, provoquant la malédiction de son fils. La Bible est loin d'être morale, et le vin est souvent lié à cette immoralité consommée. Heureusement que le Christ a sanctifié le vin par sa transsubstantiation. Tout amateur devrait avoir les yeux tournés vers le Caucase : c'est là que toute l’histoire commence.

 qvevri_marani.jpg

La coutume

Elle consiste à faire fermenter le vin dans des Qvevris, des jarres en terre cuite enfoncées dans les sols des caves des maisons, les " Marani " ou tout à côté. Il y reste le temps nécessaire à sa maturation.

corne_de_boeuf_1.jpg 

Les Géorgiens boivent beaucoup, même trop. Ils n’utilisent pas de verre, mais des cornes de bœuf. La pratique se maintient et les gars en costume, cornes de vin à la main, souhaitent la bienvenue aux voyageurs.

L’ivresse est plutôt bien vue.

La production

Elle produit des blancs et des rouges. Près de 500 cépages locaux ce qui est énorme pour un pays aussi petit et aussi fier que la Géorgie ! Même si, les assemblages se font souvent avec les incontournables cépages bordelais. Telavi, à l’est en est la capitale des vins. Outre les classiques blancs et rouges, la cave produit des rouges doux, leur taux d'alcool n'est que de 11°. Les meilleurs producteurs exportent essentiellement en Russie.

Les terres les plus riches se situent à l’est et à l’ouest du pays : Kakhétie, Iméréthie, Kartli et Racha-Lechkhumi. Ainsi les vignes se concentrent autour des bassins de la rivière Alazani et du fleuve Koura.

 georgian-map.jpg

Tous les vins sont à l’image de ce noble pays, où le charme côtoie l’élégance, et où la convivialité légendaire des habitants est toujours associée au plaisir du vin, un pays à découvrir !

Noémi