Le Net booste-t-il notre cerveau ?

Les français passent en moyenne 18 heures par semaine sur le Web. Avec des connexions quotidiennes pour 95% des 18-24 ans.

Internet est une mine d'informations inépuisable, mais aussi un lieu d'échange via les réseaux sociaux. Aussi, quand nous sommes connectés, notre cerveau se voit-il inondé de nouvelles données, images, sons... Pour traiter cette masse, choisir sur quoi se focaliser, décider où cliquer, il n'a d'autres choix que de booster son activité.

Les régions du cerveau des "experts du Web" mises à contribution sont plus nombreuses et plus étendues que chez les autres. Parmi les zones concernées se trouve notamment le cortex préfrontal, qui participe au raisonnement, à la mémoire à court terme, traite les informations venues des sens et les trient en fonction de leur pertinence.

"Le plus remarquable, c'est que ce fonctionnement différent, on l'acquiert en une semaine".

Info vérifié auprès de novice, par le neurologue Gary Small. L'usage quotidien d'Internet renforce de nouveaux circuits dans le cerveau.

Surfer sur la toile pour mieux vieillir

"Les résultats montrent que la Toile est un bon outil pour entraîner le cerveau, conclut-il. Elle pourrait même être utilisée pour lutter contre son vieillissement".

En effet, en 2014, des chercheurs britanniques et brésiliens ont épluché l'évolution sur 8 ans des tests passés par 6000 personnes agées de 50 à 89 ans. Ils ont ainsi constaté que ceux qui envoyaient des emails, surfaient sur le web, ou toute activité liée à Internet, avaient en moyenne des capacités cognitives qui diminuaient moins que les autres.

Internet empêcherait donc notre ciboulot de s'encroûter !

Mathilde