Le clitoris

Les femmes sont chanceuses. Elles possèdent le seul organe du corps humain qui sert uniquement au plaisir.

Le petit bout que l'on peut voir est en fait le gland du clitoris. Comme un iceberg sa plus grande partie est cachée à l'intérieur du corps. Deux racines de 10 cm s'étendent de chaque côté. Ce serait grâce à elles que des femmes ont un orgasme vaginale.

Le clitoris est comme un petit penis, il se gorge de sang et s'allonge lorsqu'il est excité. Mais il est encore plus chatouilleux que le pénis. Le clitoris a été plusieurs fois découvert et redécouvert par des hommes.

Même si on connaissait le clitoris dans l'antiquité, c'est en 1559 que le chirurgien italien Realdo Colombo l'identifie officiellement. Deux ans plus tard un autre homme dit que c'est lui qui l'a découvert.

Par la suite le clitoris a souvent été oublié ou mal représenté dans les livres. Beaucoup d'hommes ont débattu au sujet de ce clitoris, de l'orgasme féminin. En Grèce antique et au moyen age, l'orgasme est recommandé pour tomber enceinte.

Jusqu'au XIXe siècle, l'église conseille même au femme de jouir pour libérer leur tension sexuelle. Mais dans les années 1800 les médecins prétendent que l'orgasme  provoque des maladies comme l'hystérie et ils déclarent que le clitoris est un organe complètement inutile.

Puis Sigmund Freud, l'ennemi numero 1 du clitoris invente le concept de l'orgasme vaginale et il décrète qu'une femme mature doit découvrir son plaisir seulement dans la pénétration. Ainsi commence une vague d'obscurantisme clitoridien.

Aujourd'hui le clitoris vit encore dans l'ombre, les caresses sont souvent vue comme de simple préliminaire. Pourtant se cher clitoris demande qu'à être aimé ! Et puisse qu'il ne sert qu'au plaisir pourquoi ne pas s'en servir ?!

 Si ça peut nous sortir un peu plus de l’obscurantisme, tant mieux ! 

Aurore