La Terre vue du coeur

Descartes disait : « vous êtes les possesseurs et les maîtres de la nature » on sait aujourd'hui que c'est la recette qui mène direct à la catastrophe.

Considérons que la nature est un organisme vivant avec qui on doit être en relation. On est donc obligé de repenser notre place dans le monde et d'intégrer notre vie à celle de tout le monde animal et essayer de coexister de la meilleure façon possible.

La lutte au changement climatique, c'est le plus grand mouvement citoyen dans le monde. On voit qu'il y a des énergies, des consciences qui sont entrain de faire bouger les choses. Chacune des causes à au moins un citoyen local qui se mobilise pour protéger l'environnement.

Partout dans le monde les gens commencent à reconnaître que nous ne pouvons plus considérer la Terre comme notre propriété. C'est une invitation a célébrer le vivant.

Un Inuit disait : « La différence entre mon peuple et vous les blancs c'est que nous on entend encore notre corps battre. »

Les décisions qui vont être prises ces années-ci vont influencer le cours de la vie humaine pour des milliers d'année.

Mathilde