JOB D’ÉTÉ

Un petit plus que l'économie sociale et solidaire apporte

Cet été, c’est décidé, vous allez vous retrousser les manches et décrocher un emploi pour mettre du beurre dans les épinards ? Et si, dans le même temps, ce job vous apportait une expérience enrichissante pour la suite ? L’économie sociale et solidaire recrute chaque été des jeunes. L’occasion de la (re)découvrir et de booster son CV !

Débloquer ou confirmer son orientation

La génération d’aujourd’hui réfléchit beaucoup mais agit peu. Une première expérience en job d’été permet de se dire que le travail, ça peut être ça et l'expérience donne plus d’élan et plus d’envie !

Où trouver ?

Les campings recrutent sur divers postes, dans les filières suivantes : la restauration, du niveau commis/agent polyvalent au chef-gérant ; dans l’accueil/hébergement, des hôtesses/personnels d’entretien au chef de maison, en passant par le bar ; dans l’animation adultes ; ainsi que dans la maintenance, entretien, jardinage.

Développer son réseau

Autre secteur, autre ambiance. Festival d’Avignon, Eurockéennes de Belfort… les festivals sont généralement organisés et gérés par des associations à but non lucratif. Si une partie d’entre eux sont animé par des bénévoles, d’autres recrutent également. Pour les Eurockéennes, par exemple, chaque année, plus de 500 personnes interviennent sur le site en tant que salariés, pour des contrats de 3 jours à 5 semaines. Logistique, accueil, signalétique, entretien : il y en a pour tous les goûts.

C’est un job de passion, dans une ambiance vraiment particulière. On voit l’envers du décor, une expérience assez unique.

Prendre confiance en soi

Enfin, dernier atout – et pas des moindres – l’ouverture d’esprit des salariés et l’ambiance globale. La bienveillance, les jeunes sont davantage en confiance, alors que, par exemple, on sait très bien qu’être caissier dans un supermarché peut être très destructeur.

Et le job d’été peut faire tomber des barrières. Finalement, on se rend compte qu’on est capable. Cela vaut par exemple dans le social ou l’aide à la personne où certains appréhendent de travailler auprès des personnes âgées car ils vont côtoyer la mort ou avec des personnes en situation de handicap.

Résultat : en plus de gonfler un peu son compte en banque à l’approche de la rentrée, on prend confiance en soi. Et ça, c’est toujours utile !

Zoé