Harcèlement à l'école

C'est quoi, être harcelé ?

C'est subir des brimades de la part d'un ou plusieurs élèves, de façon répétée et sur une longue durée.

En France, 10% des élèves en sont victimes et 6% subissent des humiliations au moins une fois par semaine, voire tous les jours. Les élèves les plus touchés sont dans les classes qui vont du CM1 à la 5ième.

40% des collègiens et lycéens français ont été victimes d'une agression sur internet. 1 enfant harcelé sur 5 n'en parle jamais à personne...

Dans une classe de cancres, le bon élève sera houspillé, et dans une classe de cadors, le plus mauvais. Les moqueries portent souvent sur le comportement ou le physique.

Pourquoi est-ce grave ?

Parce que ces humiliations à répétition peuvent empoisonner la vie des victimes, au point même de la rendre insupportable ! Être harcelé, c'est vivre dans une angoisse permanente.

Chaque soir les mêmes questions pourquoi moi ? qu'ai je fait de mal ? Et ont a du mal à s'endormir, le stress, la baisse de concentration.

À l'age adulte, les harcelés sont plus susceptibles de faire des dépressions ou de devenir dépendant à l'alcool, aux drogues. Dans leur vie professionnelle, ils risquent de manquer de confiance en eux et de refuser des postes à responsabilité.

Trouver de l'aide : STOP HARCÈLEMENT : 30 20 , si vous êtes victimes appelez ce numéro vert, appel anonyme et gratuit.

Vous trouverez le référent harcèlement de votre académie sur le site du ministère de l'éducation nationale, rubrique "Que faire ?".

Comment faire cesser ce cauchemar ?

Si vous êtes harcelé, parlez-en très vite à vos parents ou à un adulte à l'école en qui vous avez confiance.

Ce n'est pas facile, on a honte, peur des représailles, convaincu que l'on doit se débrouiller seul. Mais c'est la seule porte se sortie.

Pour les lycéens dans 54% des cas, le simple fait d'en discuter avec des adultes a rapidement résolu le problème. En Finlande, une des solutions pour faire arrêter le harceleur est de lui demander de trouver une solution pour résoudre le problème de l'élève en difficulté.

Harcèlement ne vous murez pas dans le silence et agissons contre la violence.

Et si le harcèlement se poursuit sur le Net ?

Composez le 0800 20 00 00. Ce numéro vert gratuit est celui de e-enfance, une association qui lutte contre le cyber-harcèlement.

Avec les SMS et les réseaux sociaux, la victime peut être agressée, oppressée 24/24, 7 jours sur 7, derrière les écrans, les tourmenteurs se lâchent encore plus : insultes, incitation au suicide... Ce qui est terrible c'est que des centaines, voire des milliers de personnes sont témoins de cette humiliation !

Sachez que sur votre téléphone ou n'importe quel réseaux sociaux, vous pouvez bloquer cette personne et aussi n'hésitez pas à faire confiance aux professionnels de e-enfance.

Que faire si je suis témoin ? 

Ne riez pas aux provocations du harceleur et montrez que vous n'êtes pas d'accord !

Dites vous bien que sans témoints, l'agresseur n'est rien. Plus on le laisse faire sans rien dire, plus cela le conforte dans l'idée que la victime mérite ce qu'il lui inflige. Car les harceleurs ne sont pas forcément des gamins pervers, le plus souvent ceux sont des jeunes fragiles qui n'ont pas confiance en eux.

En soumettant un autre élève à son autorité, le petit tyran se prouve qu'il est fort et se fait aussi une place parmi ses camarades. Plus on le stoppera tôt, plus il a de chances de pouvoir changer son comportement.

Des études ont montré, en effet, que les jeunes qui continuent à harceler les autres jusqu'au lycée avaient plus de risque, ensuite de se retrouver au chômage, de maltraiter leurs conjoints ou leurs enfants, et de plonger dans la grande délinquance.

Jean-Pierre