Devenir immortel

L'immortalité, l'homme en a toujours rêvé. Mais jusqu'ici, le rêve était assez flou. Poètes, conteurs et prophètes nous signifiaient l'immortalité de Zeus, Osiris et consorts sans s'embarasser de détails : ils n'étaient pas mortels, un point c'est tout ! Mais çà, c'était avant.

Maintenant les scientifiques se mettent à y croire très sérieusement et à inventer des méthodes susceptibles de faire reculer l'âge de la mort... en attendant, pourquoi pas, de nous offrir l'éternité.

Photographie

On vit de plus en plus longtemps, c'est incontestable. En 250 ans, la longévité humaine a plus que triplé. En France, au milieu du XVIIIe siècle, l'espérance de vie ne dépassait pas 25 ans. Il faut dire qu'à l'époque, un enfant sur deux mourait avant l'âge de 10 ans, et cela faisait chuter les statistiques.

Aujourd'hui, grâce à l'amélioration de l'hygiène (notamment lors des accouchements), aux progrès médicaux (antibiotiques, vaccins...), au recul des guerres, les Français meurent en moyenne à 83 ans. Et principalement de maladies liées à l'âge, comme les cancers ou les troubles cardiaques.

Cependant, d'année en année, l'espérance de vie progresse très peu, comme si l'on se heurtait à une limite biologique : celle atteinte par Jeanne Calment, morte à l'âge record de 122 ans en 1997. Eh oui, car même avec une santé de fer, le temps fait son oeuvre et le vieillissement use peu à peu notre corps juqu'à l'arrêt final.

Ne plus vieillir...

Avec ces pièces détachées, la longévité humaine pourrait donc afficher quelques décennies supplémentaires. Mais tout cela fait un peu bricolage. Et certains puristes croient, eux, qu'ils pourraient ralentir, voire carrément stopper le processus de vieillissement biologique.

Quel phénomène faut-il attaquer en premier pour stopper le vieillissement ?

Un de ceux qui vous empêche d'avoir la longévité d'un vampire, c'est le raccourcissement des télomères. Pour comprendre de quoi il s'agit, souvenez vous que presque tous les organes de notre corps se régénèrent naturellement en renouvelant les cellules qui les composent. Mais à chaque fois qu'une cellule mère se divise pour donner deux cellules filles, leurs chromosomes s'effritent aux extrémités.

Dans le noyau de nos cellules, l'ADN qui porte notre patrimoine génétique (Notre plan de fabrication et de fonctionnement) est réparti sur 23 paires de chromosomes.

Et quand les télomères sont trop courts , les cellules dysfonctionnent et meurent. On a bien essayé de les rallonger chez les souris, mais les cellules qui deviennent âgées ne fonctionnement pas bien. On ferait ainsi proliférer ces cellules défaillantes par rapport aux autres... or c'est justement ce qui se passe dans les cancers !

Il faudrait donc aussi s'attaquer aux autres sources de vieillissement cellulaire. Une des solutions est de s'affamer, mais à quoi sert de vivre plus longtemps si l'on doit s'affamer pendant toute son existence ?

L'immortalité est-elle à portée de main grâce à la technologie ?

D'après Google, dès 2045, nous devrions pouvoir effectuer notre téléchargement mental. L'idée : transférer nos caractéristiques cérébrales, nos connaissances, nos souvenirs dans un ordinateur.

Se préparer à se transformer en clé USB pour léguer ses connaissances à l'humanité, vous pouvez sur le site Lifenaut.com gérée par l'américaine Martine Rothblatt, née homme, elle a changé de sexe en 1994. C'est une transhumaniste. Je vous rassure nous sommes encore loin de mettre notre cerveau dans la tête d'un robot.

Devenir une machine...

Le projet du magnat russe Dmitry Itskov, suggèrent d'implanter votre cerveau dans un corps artificiel qu'il contrôlera par impulsion électriques. Selon eux, cette solution pourrait voir le jour d'ici une trentaine d'années. Mais elle suppose que notre "moi" notre conscience loge quelque part dans notre cervelle. Ce qui après tout n'est pas certains.

Imaginez vous immortels

Rien de tel pour se lasser de tout, perdre toute motivation : à quoi bon faire aujourd'hui ce que l'on peut reporter à l'infini ? Ce sera d'un ennui.. En plus si personne ne meurt, la planète deviendra de plus en plus surpeuplée et il sera sans doute interdit de faire des enfants.

Pire vivre pour toujours ne signifie pas être indestructible. On peut toujours mourir dans un accident, ou assassiné par un autre immortel ! D'après une compagnie d'assurance qui a déjà réfléchi au problème l'espèrance de vie humaine compte tenu du risque de succomber à une mort accidentelle, ne dépasserait pas 600 ans. À vivre dans la terreur de la chute dans les escaliers.

Franchement autant profiter d'une vie sereine jusqu'à 80 ans, non ?

Jules