Cuisinez les légumes de saison en janvier et en Gironde

En Gironde, et dans la région Sud-Ouest en général, il est fort possible que votre panier du mois ou de la semaine soit composé de :

Carottes

Côté cuisine : la carotte est très facile à déguster. Vous pouvez la consommer crue : râpée ou entière, en jus, ou encore cuite au four, à l’eau, en purée ou à la vapeur. Les fanes de la carotte peuvent être ajoutées à un bouillon pour plus de goût.

Côté bienfaits : la carotte contient beaucoup de caroténoïdes comme le bêta-carotène neutralisant les radicaux libres du corps. La vitamine A contenue dans la carotte favorise une bonne vision, une meilleure qualité des muqueuses et une bonne croissance osseuse. Les carottes aideraient le corps à lutter contre les maladies cardiovasculaires, certaines formes de cancer ainsi que les cataractes.

Blettes

Côté cuisine : les blettes peuvent être simplement lavées et coupées avant d’être servies en salade ou en accompagnement, crues. Les feuilles peuvent être cuites comme les épinards : à la poêle, en tourte ; tandis que les tiges préfèrent la cuisson à la vapeur ou à l’eau.

Côté bienfaits : les blettes sont riches en vitamines A, K, en fer et en magnésium. La vitamine K favorise la coagulation du sang, la vitamine A favorise la production d’antioxydants, une bonne santé des os et des dents et une excellente vision. Fer et magnésium contribuent à une bonne santé de l’organisme sur le plan sanguin, nerveux et musculaire.

Poireaux

Côté cuisine : le poireau peut être consommé cru avec une vinaigrette mais surtout cuit. On ne consomme que la partie blanche du légume mais les feuilles peuvent être ajoutées à un bouillon pour le goût. Privilégiez la cuisson à l’eau ou à la vapeur afin de conserver tout le goût de ce légume qui se mange nature, en soupe, en « fondue » ou en quiche.

Côté bienfaits : le poireau est peu calorique et riche en fibres ; il se digère très bien. Avec ses vitamines C et E ainsi que sa pro-vitamine A, on lui prête des vertus antioxydantes, permettant de préserver les cellules du vieillissement.

Radis noirs

Côté cuisine : le radis noir a la chair blanche comme le radis classique mais la peau noire comme son nom l’indique. Son goût est plus piquant, plus prononcé que celui du radis classique. Il est généralement consommé cru, ou en jus mais peut aussi être râpé sur les salades ou cuit de la même façon que les navets.

Côté bienfaits : le radis noir stimule et tonifie le système digestif, biliaire et le foie. Il serait également un détoxifiant reconnu.

Mâche

Côté cuisine : la mâche se consomme comme une salade, avec une vinaigrette. Parce que ses feuilles sont fragiles, il faut la consommer rapidement après l’achat et ne l’assaisonner qu’au dernier moment pour que les feuilles ne « cuisent » pas dans le vinaigre. Vous pouvez également la cuire comme les épinards ou l’utiliser dans les soupes.

Côtés bienfaits : la mâche est particulièrement appréciée pour son faible apport calorique (moins de 20 calories/100 grammes) et sa richesse en vitamine C et bêta-carotènes. Antioxydante, la mâche favorise un bon transit intestinal et boosterait le système immunitaire.

Céleri

Côté cuisine : s’il s’agit de céleri-branche, conservez les branches intérieures plus tendres et consommez le légume cru ou cuit à la poêle, au four, ou à la vapeur. Le céleri-rave peut être cuit à la vapeur, à l’eau et consommé en potage ou soupe, ou il peut être râpé cru et consommé comme crudité.

Côté bienfaits : peu calorique et peu énergétique, le cèleri regorgerait d’antioxydants et serait notamment anti-inflammatoire et antibactérien. Il contribuerait à un système osseux et sanguin en bonne santé grâce à la vitamine C et vitamine B6 et K. Le cèleri lutterait également contre la constipation et serait riche en minéraux.

Tante Louise