Comment apprendre à « mieux souffrir » ?

Traverser la vie et les souffrances qui la jalonnent n’est pas toujours facile. D’ailleurs, ces épreuves peuvent s’avérer plus ou moins surmontables selon que vous êtes armé ou non.

Tout commence par la capacité à distinguer douleur et souffrance. La première correspond à « l’ensemble des phénomènes physiques ou matériels » à l’origine de notre mal (divorce, deuil, maladie…). La souffrance, elle, correspond à la place que l’on accorde à la douleur dans nos vies.

Ainsi, si la douleur est inévitable, la souffrance peut être en partie maîtrisée. Pour cela, la méditation est une des solutions. Elle permet d’éviter de focaliser toute son attention sur la douleur en entraînant l’esprit à ne pas se laisser trop facilement embarquer dans les pensées négatives.

Face à la douleur, chacune et chacun fait ce qu’il peut, comme il peut ! Mais chacun fait aussi ce qu’il a appris à faire, d’où l’importance de proposer des approches psychologiques de nature à aider à moins souffrir.

Et vous, vous arrivez à méditer ?

Christophe