Colombie

La justice ordonne au gouvernement de cesser la déforestation

Entre 2015 et 2016, la déforestation de l’Amazonie aurait augmenté de 44 % côté colombien. Un constat terriblement alarmant qui vient d’obliger la justice à intervenir. Comment ? En sommant tout simplement le gouvernement colombien d’y mettre un terme.

En janvier dernier, 25 enfants et jeunes poursuivaient l’État colombien, accompagnés dans leur démarche par l’ONG Dejusticia. Leurs revendications ? Le groupe réclamait que le gouvernement garantisse leurs droits fondamentaux à la vie et à l’environnement, et respecte leurs droits constitutionnels.

La Cour suprême de Colombie vient de donner raison aux jeunes plaignants. Le 5 avril 2018, elle a reconnu l’Amazonie colombienne comme « sujet de droit ». Le gourvernement a désormais 4 mois pour préparer un plan d’action afin de préserver la forêt.

Parmi les manquements de l’État colombien relevés par la Cour suprême, le fait que la gravité de la déforestation n’aurait pas été évaluée à sa juste mesure, « malgré les nombreux engagements internationaux » de la Colombie.

L’ONG Dejusticia explique :

Sans un environnement sain, les sujets de droit et les êtres vivants en général ne pourront pas survivre, et encore moins protéger ces droits pour nos enfants ou pour les générations futures.

Une victoire historique qui donne toujours plus de poids à la mobilisation citoyenne.

Bravo la jeunesse.

Aurore