Cochonnerie

Plus le jambon est rose, plus il faut se méfier !

La couleur naturelle du jambon, ce n'est pas le rose !

Le jambon de Paris, il doit être blanc, gris, pas rose !

Le rose, en fait, c'est une substance dangereuse. C'est à cause du nitrite qu'il devient rose. Et c'est à cause du nitrite que le jambon devient cancérogène.

Alors pourquoi continuer à manger du rose ?

La même question se pose pour les knacks. C'est invraisemblable de donner aujourd'hui aux enfants des saucisses knacks traitées au nitrite. Cinq ans à fouiller les archives médicales et administratives que ce soit en France ou aux Etats Unis ou en Allemagne, le nitrate et le nitrite qui sont présentés comme des ingrédients qu'on utilise pour protéger le consommateur, en fait, ce sont des ingrédients qui sont utilisés pour avantager les fabricants, pour accélérer la fabrication et que çà...

Ils le cachent. Ce qu'ils disent, c'est que çà n'est pas dangereux, et même que çà nous protège.

C'est un mensonge... D'autant plus intolérable que maintenant, les instances sanitaires reconnaissent et affirment que les charcutéries nitrées sont particulièrement cancérogènes. Les charcutéries ont été classées, fin 2015, après 30 ans d'études épidémiologiques, en catégorie 1 des substances cancérogènes. C'est le seul aliment qui fait partie de cette catégorie.

Comment manger de la charcuterie saine ?

Pour le jambon sec, la problématique est différente. En France, en Espagne, en Italie, il y a déjà plein de producteurs qui font du jambon sans nitrate.

Regardez le parme, regardez certains jambons en Aveyron, du côté de Montauban... On sait en faire, du jambon sec, qui a la bonne couleur. Il faut regarder les étiquettes dans les magasins, il faut chercher les étiquettes qui disent : "Viandes de porc, sel." C'est çà la recette du jambon. "Viande de porc, poivre, sel", peut être mais pas de nitrite, pas de nitrate.

Jamais ! çà ne sert à rien ! çà ne sert qu'à accélérer, transformer plus rapidement, falsifier la couleur et on le paie au niveau de nos intestins. Inutile, maintenant, de continuer à manger ces produits.

Aujourd'hui, en France, il y a de plus en plus des charcutiers ou d'éleveurs transformateurs qui font leurs propres jambons qui n'ont pas besoin de nitrite ou de nitrate, qui se forment pour çà.

A Aurillac l'année dernière, ils en ont formé des dizaines. Il y en a des dizaines en France, qui fabriquent ces jambons, ces saucisses, sans nitrate, sans nitrite. Il faut les soutenir. Il faut acheter leurs produits, il faut pas acheter les produits cancérogènes !

Jules