Campagne contre les cirques

Dans le métro parisien

Le débat ne date pas d’hier, et les pétitions sont nombreuses afin d’appeler à mettre fin à l’exploitation animale à des fins de divertissement grâce à une campagne d’affichage dans le métro parisien (métro Pasteur et Charles de Gaulle – Étoile notamment) jusqu’au 26 septembre afin de dénoncer la présence d’animaux dans les cirques en représentation dans la capitale, mais également partout en France.

La vie des animaux de cirque se résume au dressage et à l’emprisonnement. Voilà, en substance, le message diffusé sur les différentes affiches placardées dans certaines stations du métro parisien depuis mercredi.

paris-france-cirque-sans-animaux-campagne-3.jpg

Cette évidence a beau tomber sous le sens, les cirques français continuent largement d’employer des animaux à des fins de spectacle. Pendant ce temps, de plus en plus de pays à travers le monde interdisent la présence d’animaux, et notamment d’animaux sauvages, dans les cirques.

Athènes, Amsterdam, Barcelone, Bruxelles, Madrid, Vienne, Bucarest, mais aussi New York et Los Angeles se sont déjà prononcés contre la présence sur leur territoire de cirques utilisant des animaux dressés et emprisonnés à vie. Il serait navrant que Paris soit la dernière capitale à accueillir de tels spectacles, d’autant que la Fédération des vétérinaires d’Europe recommande désormais aux autorités d’interdire l’utilisation d’animaux sauvages dans les cirques itinérants.

Le combat s’organise malgré tout en France, avec de plus en plus de communes qui rejoignent le mouvement pour l’interdiction des animaux dans les cirques.

Parce qu’il est grand temps que les spectacles de cirque avec animaux appartiennent au passé, espérons que des mesures entrent très bientôt en vigueur en France.

Zoé