Bépo, le clavier nouveau

Parfois écrire se fait dans la douleur et la transpiration, je vous laisse revoir historique du clavier AZERTY.

Bépo est un clavier d'ordinateur alternatif conçu en 2003 par une communauté d'internautes passionnés d'ergonomie. Après plusieurs années dans l'ombre, cet outil est en passe d'être reconnu par l'AFNOR, Association française de normalisation : ce qui devrait favoriser sa commercialisation. Car l'objectif du Bépo n'est pas de torturer ses utilisateurs, mais plutôt de permettre à ces derniers d'écrire mieux et plus vite dans la langue de Molière par rapport à l'Azerty, notre clavier francophone dont on sait qu'il est complètement dépassé !

L'horreur azerty

Hélas ce clavier est bourré de défauts. Pour vous donner une idée, les doigts d'un rédacteur qui écrit 1000 mots avec un clavier Azerty parcourent environ 174 m ! Pire encore, les doigts de la main droite décrivent des trajectoires étonnantes et démesurées en couvrant très souvent les trois quarts du clavier. Pour faire un ç majuscule sur un PC, vous devez appuyer sur les touches ç et Alt. Même chose pour les E majuscules accentués qui demandent des codes invraisemblables pour apparaître. À l'inverse la disposition du bépo a justement été réalisée pour fluidifier la frappe au maximum.

Nous avos utilisé un algorithme qui a analysé un grand nombre de textes en français explique Mélanie Chauvel, de l'association Ergodis qui milite pour l'utilisation du Bépo. Le programme a ensuite donné les combinaison des lettres les plus utilsées dans notre langue et les a placées sur un clavier de façon à ce qu'elles soient tapées de manière équilibrée et rapide.

Résultat taper sur un clavier bépo demande 50% de nouvements des doigts en moins que sur un azerty et rééquilibre l'activité entre la main droite et la main gauche. Après une phase d'adaptation et d'entraînement, les adeptes jurent que leur vitesse de frappe n'est finalement limitée que par leur pensée ! Fini les doigts qui se raidissent après trop d'efforts. Reste que les recommandations de l'AFnor ne sont pas obligatoires et que les fabriquants de claviers ne seront pas obligés de les adopter. Mais si vous souhaitez améliorer votre vitesse et votre confort d'écriture, alors sauter le pas et dites oui au bépo !

LES SIX VERTUS DU BÉPO

  1. Les caractères typiquement français comme œ et son équivalent en capitales Œ sont plus accessibles jusque là il fallait combiner des touches pour les produire.
  2. Les guillemets sont français (en forme de doucle chevron), et non plus anglais.
  3. Les touches les plus utilisées sont concentrées sur la barre du milieu, là où les doigts reposent le plus. En bépo, les deux tiers de la frappe se font sur cette ligne dite de repos, contre un peu plus de 20% en Azerty.
  4. Les signes d'opérations arithmétiques sont groupés.
  5. Une touche suffit pour les accents et les signes de ponctuation.
  6. Les caractères sont mieux répartis entre main droite et main gauche : quasiment 50-50 pour le bépo, contre 58% à gauche et 41% à droite pour l'azerty selon les mesures de l'association Ergodis.

Mathilde