40% des cancers évités

Le dernier rapport officiel rendu par l'Institut national du cancer est formel : 4 cancers sur 10 pourraient être évités facilement.

Comment ?

En changeant quelques-uns de nos comportements quotidiens. Tout simplement.

Un quart des cancers serait lié à notre façon de boire et de manger.

On appelle ça les facteurs nutritionnels : excès de viande et de charcuterie, trop d'alcool, pas assez de fruits, trop peu de légumes, surpoids… Autant de risques accrus par un déficit d'activités physiques.

Rien que le tabac causerait encore 45 000 décès par an en France.

Et l'alcool ?

15 000. Des disparitions massives qui pourraient être évitées par un changement des habitudes.

Autres formes de cancer sur lesquelles l’homme pourrait reprendre la main (à moyen terme) :

les cancers liés aux facteurs environnementaux. Ils représentent entre 5 et 10% du total des cancers. Il est donc urgent de maîtriser les agents chimiques, physiques et biologiques contenus dans l’atmosphère, l’air et les sols. D’autant qu’ils tuent sans distinction, quelles que soient les habitudes individuelles…

En 2015, 384 442 cancers ont été diagnostiqués en France (210 082 chez les hommes et 173 560 chez les femmes). À en croire l’Institut national du cancer, 153 000 d’entre eux auraient pu être évités (40%).

Grâce à une alimentation plus saine, plus diversifiée et moins animale, grâce aussi à plus d’activités physiques et à un environnement assaini, de nombreuses vies pourraient être épargnées.

Le combat ne fait que commencer.

Zoé